avancer projet création

Avancer à petits pas


avancer projet création

Quand on est en période de création, on a le cerveau bouillonnant d’idées, les doigts frémissants au bout du stylo ou sur le clavier, et on voudrait que les choses avancent vite.

Comme la nature fait bien les choses et que les plus belles plantes passent par des stades de développement relativement longs avant de fleurir, il semblerait qu’il en soit de même pour nous…

Avant de cueillir le fruit de nos efforts, il nous faut passer par la leçon de la patience et de la persévérance.

Moi qui pensais être d’un naturel obstiné et studieux, je me découvre bien des difficultés à avancer étape par étape. Est-ce le signe d’une flemmingite aiguë, la volonté inconsciente de voir réalisée de façon tangible et rapide l’idée que j’ai en tête ? Sans doute un peu des deux.

Et sans doute surtout la crainte de ne pas y arriver, qui me fait succomber sous le joug du perfectionnisme.

Celui-là me susurre : « Tout ou rien, si ce n’est pas parfait du premier coup, c’est que tu ne dois pas poursuivre ! »

« Si cette démarche n’aboutit pas, maintenant, c’est que tu as raté. »

 

 

Réapprendre à marcher comme un petit enfant

avancer projet création

 

Je suis obligée de repenser à des souvenirs que je n’ai même plus : comment ai-je appris à marcher ? J’imagine les essais multiples, infructueux, répétés, jour après jour.
Je visualise les phases se déroulant du quatre pattes à la marche debout, par les images que j’ai des premiers pas d’autres enfants que moi. Leur obstination, leur absence de crainte, leurs efforts répétés et la joie de chaque fois progresser un peu plus, même s’ils chutent.

 

 

Si nous avons réussi à faire ça, à accomplir cet exploit de passer de la station assise à la station debout, à poser un pied après l’autre, alors nous sommes capables de tout.

Non ?

Je me souviens du petit enfant que j’ai dû être, qui n’a pas laissé tomber, qui a accepté simplement d’essayer un pas. Raté, repris, à la longue réussi.


Je peux le refaire
, je peux le transposer dans ma vie d’adulte.

 

Redevenir conscient des mouvements de l’âme et du corps

 

Concrètement, comment faire ? Se mettre à quatre pattes, faire semblant de tituber, chuter et se relever ?! Non (sourire).

Je suis par contre convaincue qu’on a beaucoup à réapprendre par les mouvements, par le mouvement.

Alors ce que je fais, et qui m’aide : conscientiser mes mouvements. Ca peut faire partie d’une pratique de pleine conscience, tout comme ça peut s’intégrer dans une danse toute personnelle. Je suis fascinée par le butô, qui décompose chaque mouvement en une infinité de micromouvements pourtant chacun bien placés, bien significatifs, qui ont leur place dans le tout qui conduit au mouvement global.

Alors je m’essaie à reproduire les marches caractéristiques du butô.

A ma façon, je redécouvre la sensation de poser le pied à plat, de dérouler, de sentir son poids, puis de basculer celui-ci sur l’autre pied. Et on recommence.

Et on ressent l’humilité qui nous manque tant, non pas pour ralentir notre mouvement mais pour se tranquilliser quant à la bonne réalisation de notre projet.

avancer projet créationChaque chose en son temps, être moins pressé, moins sûr de soi par excès mais paradoxalement plus détaché du résultat, plus libre. Ce qui compte c’est le chemin.

Patience, marche… tu te rapproches du but, doucement mais sûrement.

Sois confiant dans ton pas comme dans ton souffle.

 

Je suis curieuse de savoir si d’autres personnes que moi utilisent des moyens physiques, ou non, pour se réapproprier la patience au cours d’une démarche, de création ou tout autre,  à moyen ou long terme.

Comment faites-vous, pour mieux accepter d’avancer à petits pas ?

 

 

Pour recevoir la newsletter...
Vous bénéficierez d'autres conseils créatifs et idées d'activités autour de la voix et recevoir les informations sur les prochains ateliers de chant créatif!
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *