trouver sa vraie voix

Se reconnecter à soi 3


Etes-vous relié à votre 4G?

Oui, vous avez bien lu: avez-vous la 4G?
Chez vous, du côté gauche de la poitrine?
 se reconnecter à soi

Non, qu’est-ce que c’est?

C’est ce que j’appelle le point de reliance.

atelier symbolique voixLa reliance est une notion utilisée notamment en sociologie et faisant référence au besoin de se sentir appartenir à un réseau.
Et pour cela, il faut déjà être soi-même un point connecté, ou susceptible de l’être…
Je me sens en relance quand je sens mes besoins profonds, je les détecte et je sais les nourrir du mieux que je peux: ceux de la pyramide de Maslow bien sûr, mais surtout mes besoins très personnels, uniques, et pourtant vitaux. Mes propres besoins en sommeil, silence, socialisation, émulation, contact avec des sources d’inspiration dans la nature ou dans l’art…
Je me sens en reliance quand je peux exprimer ses besoins, sans éprouver de honte, de culpabilité. Et si je ne peux pas les combler, je sais comment pallier du mieux possible ces manques pour éviter la frustration: ma 4G interne m’indique les zones où me rendre pour avoir une meilleure connexion… Je me rapproche de ce qui me fait du bien: si c’est compliqué de trouver une heure de temps libre, alors je décide consciemment de m’accorder un quart d’heure. Si possible, j’évite de me dire que c’est le minimum: je me dis plutôt que ces quinze fois soixante secondes, je vais les savourer sans me préoccuper du reste.
Je me sens en reliance quand mes sources d’équilibre ont leur potentiomètre bien calibré: ainsi, je n’oublie pas de retourner régulièrement vers ce qui me vivifie, me met en joie et me donne envie d’aller de l’avant. Si j’ai délaissé mon activité favorite ces derniers temps, ma 4G me le signale à temps, afin d’éviter une déconnexion totale qui ferait descendre mon tonus interne en flèche!

Oui, mais ça ne marche pas bien…

atelier créativité voix
Ah, les affres de la technique! Est-ce le bon fournisseur? Est-ce que je souhaite vraiment me relier au modèle qu’on me propose? N’y a-t-il pas là plus une volonté de se conformer pour éviter de chercher ce qui me correspondrait parfaitement, que moi seul peut définir? Les offres sont pléthoriques: le monde me propose quantité de solutions pour être plus en forme, plus compétitif, plus épanoui, plus créatif…
Si j’essaie simplement d’être moi, ce qui est facile mais complexe, alors j’opte pour un chemin qui me mènera vers une 4G optimale. J’aurai le débit maximal, celui qui fait couler entre tête, coeur et corps, un sentiment d’harmonie latent, celui-là même qui est suffisamment fort pour me permettre de rester debout et confiant quand les pannes surviennent…
Sinon, vous connaissez les points de maintenance? Pour faire tourner la machine, pourquoi ne pas programmer des révisions régulières? Quand ma 4G semble dérailler, quand je sens que je m’éloigne de moi-même, durant ces phases où je ne sais plus trop qui je suis, je peux planifier un rendez-vous ritualisé où je retrouve une activité qui me fait du bien. Oui, je parle bien de choses simples comme ne pas oublier d’aller à son cours de sport. Rater une ou deux séances parce qu’on est fatigué ou qu’on a la flemme, on connaît tous. Et on connaît surtout la tentation de continuer à ne pas y aller… Et c’est ainsi pour toutes les activités ou les petits moments qui nous font du bien et qu’on a tendance à mettre de côté quand ça va mal, comme par hasard au moment où elles nous seraient le plus bénéfiques. Si vous méditez, vous avez sûrement expérimenté la même chose: un jour sans, deux jours sans… et tout va bien. On laisse la pratique de côté. Jusqu’au jour où, submergé, on se rend compte qu’on avait délaissé ce qui nous maintenait en état de bon fonctionnement. Et c’est trop tard pour s’y remettre en urgence, alors tout est à reprendre… Bref, il est certain que surveiller le bon fonctionnement de sa 4G interne requiert une certaine discipline. Et pour ça, rien de tel que quelques outils pragmatiques et des routines bien installées pour éviter de se retrouver en roue libre.

Oui, et je me demande comment je faisais sans avant!

cours chant avignon
Je me demande moi aussi comment je faisais avant, et quand ça ne marche pas ou pas comme je veux, quand des obstacles se présentent à moi, je me rends compte comme c’est précieux de savoir quel est mon point de reliance. Expérimenter et connaître ce sentiment d’être dans le juste pour soi-même, sans intentions particulières, sans objectifs autres qu’exister là maintenant.
Je me sens reliée quand je ressens le manque et que j’entends cette petite voix au fond de moi qui me dit « ça fait un moment que tu as laissé en plan ce morceau de piano » ou bien « j’ai l’impression que cette bestiole en papier n’aura jamais d’yeux ni de couleur ». Et le sentiment de malaise, d’être dérangé parce qu’au fond on voudrait continuer à se laisser aller, fait parfois place à la gratitude de voir que les alertes de ma 4G fonctionnent bien. Alors, faire un petit pas, tout petit, pour reprendre la connexion, demande un effort mieux accepté. 
Je me sens reliée quand je nage: rien ne peut alors entraver ma sensation de liberté et interne et mon sentiment de douce sécurité.
Je me sens reliée quand je suis dans ma « patouille »: les mains collant le papier couche après couche, centrée sur la marionnette qui va bientôt prendre forme, dans la joie de faire tout en étant.
 

Et vous? Avez-vous trouvé votre point de reliance?

 
Pour recevoir la newsletter...
Vous bénéficierez d'autres conseils créatifs et idées d'activités autour de la voix et recevoir les informations sur les prochains ateliers de chant créatif!
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Se reconnecter à soi

  • Gabrielle

    Bonjour Marion,

    Je te remercie pour ton article, il est très inspirant et aidant. Je l’ai lu et j’y suis revenue alors je dépasse ma timidité et me décide à te transmettre un remerciement ! Ton article sonne très juste pour moi dans une période où j’apprivoise tant bien que mal ce centrage, ce sentiment de reliance nécessaire pour avancer avec plus d’harmonie et d’authenticité.
    Aussi, j’ai lu tes autres articles de ton blog. Bravo à toi, belle continuation pour les belles propositions et la mise en mots que tu partages. Je n’habite pas dans ta région et je ne suis pas en capacité de faire des sessions à distance, mais avec plaisir de se rencontrer un jour en voix et danse, qui sait ? 🙂

    Gabrielle

    • admin Auteur du billet

      Merci beaucoup pour ton commentaire Gabrielle! Je te souhaite de continuer à cheminer sereinement vers toi, et qui sait effectivement, peut-être à un de ces jours? 🙂