Quand rien ne bouge… rester en mouvement

Il y a des périodes où l’on a l’impression de stagner.

Rien n’avance comme on voudrait, les autres ne répondent pas à nos appels.

Ou plutôt pas assez vite, ou pas comme on voudrait. On finit par se sentir décalé, frustré, constamment en attente de quelque chose qui ne vient pas.

Que ce soit au niveau professionnel ou personnel, on aimerait que ça aille comme on l’avait souhaité. Et c’est souvent ce décalage entre notre vision idéale et la réalité qui nous fait nous sentir à l’étroit, coincé.

Un peu comme si la voiture refusait d’avancer, alors qu’on voit une route toute tracée devant nous.

 

Pas facile d’accepter que tout n’aille pas comme prévu, n’est-ce pas?

On nous parle de lâcher prise, de faire confiance à la vie, d’agir sans attendre de résultats immédiats.

Vrai qu’après avoir semé des graines d’actions, le temps vient de la germination, de la pousse, et tout ça ne se fait pas en un jour!

Accepter qu’on a fait ce qu’il y avait à faire – pour peu qu’on l’ait vraiment fait, sans procrastiner, sans avoir peur- est déjà un premier pas.

Et ce pas, c’est un tout petit mouvement mais un grand saut pour le mental, qui peut se libérer de son attachement aux résultats, aux réponses: est-ce que mon projet va marcher? Est-ce que mon mail va recevoir une réponse positive (et dans la journée si possible!)? Est-ce que je n’ai pas fait tout ça… pour rien? Quand est-ce que mes actions finalement, vont trouver un écho quelque part et que quelqu’un va me renvoyer le boomerang chargé de positif?

Le pas est fait, vous avez agi en amont. Great job!

Alors, maintenant, quand même tout autour vous semble figé et que l’univers entier semble s’être accordé pour rester dans ce statu quo que vous détestez, vous pouvez faire quelque chose.

Si les choses ne bougent pas, vous pouvez bouger.

Oui, vous! Vous pouvez bouger.

Au sens littéral, mettez-vous en mouvement, comme vous le sentez, comme vous le pouvez.

 

Redonnez l’impulsion de vous-même, commencez cette nouvelle portion de route sans vous retourner, sans guetter.

Qui vous empêche de danser en attendant le retour de la pluie?

Avec ou sans musique, vous pouvez vous déplacer, en toute conscience.

Pas besoin d’être un danseur, un pratiquant de Qi gong ou de Taï chi ni même de Wutao… mais vous pouvez vous inspirer de ces disciplines pour retrouver goût au mouvement, en douceur, en précision.

Curieusement, la lenteur requise par la concentration inhérente à ces disciplines, nous apporte souvent une sensation de grande intensité dans le mouvement. Tout a plus d’impact, chaque geste est vécu avec une intention précise à la fois dans le but qu’il vise et dans le soin apporté à sa réalisation. Nul n’est besoin d’en arriver à un stade de maîtrise avancé pour comprendre intuitivement de quoi il s’agit: se mouvoir en unissant corps, souffle, mental. Essayez, vous verrez, c’est magique!

Pas envie de continuer à rester dans une lenteur trop pénible? Pourquoi ne pas alors vous diriger vers une danse très rythmée, en suivant votre feeling. L’important est d’être en contact avec votre rythme intérieur et de l’exprimer pleinement. Profitez!

 

Soyez dans le mouvement, pour faire revenir du mouvement dans votre vie.

 

Méditation guidée pour retrouver confiance en soi

confiance en soi

Nouveau podcast sur la confiance. On voudrait tous avoir une confiance accrue en nous, à coup d’exercices pour retrouver cette fameuse confiance en soi. Elle n’est pas perdue, jamais loin , tout au plus égarée. Avoir confiance en soi c’est aussi se sentir partie intégrante d’un tout, pour aller vers les autres et vers la vie avec plus de sérénité. 

Installez-vous confortablement et laissez-vous guider vocalement pendant 5 minutes.

Routine de détente vocale (2/3)

Voici une séance audio-guidée de routine d’échauffement vocal dédiée au souffle.

Vous pouvez utiliser le lecteur pour démarrer directement la séance, ou prendre connaissance avant du contenu grâce au descriptif ci-dessous.

Conscience du souffle:

allongé, une main sur le ventre, rendez-vous attentif à votre respiration. Comment va votre souffle aujourd’hui? Est-il plutôt situé dans le ventre (sous votre main), dans votre cage thoracique? Posez une main sur celle-ci pour mieux situer le flux respiratoire. Puis, essayez de respirer uniquement par le ventre: seule votre main située sur le ventre doit bouger. Gonflez-le à l’inspir, laissez-le se dégonfler à l’expir en accompagnement le mouvement pour bien expulser l’air restant. A présent, respirez seulement “par” la cage thoracique: le ventre ne bouge plus ou presque plus, sentez vos côtes s’ouvrir et tentez de rapprocher votre sternum du plafond. Faites quelques respirations de chaque manière, puis laisser le souffle se réinstaller de façon naturelle.

Pour découvrir d’autres routines d’échauffement vocal et corporel: