Faire entendre sa voix quand on est introverti

La voix, une force que les introvertis peuvent travailler, dont ils peuvent se saisir et s’en servir.

LA VOIX D’UN INTROVERTI  : UNE FORCE INSOUPCONNEE

 

Quand on est introverti, bien souvent on préfère le silence aux longues discussions… on redoute les conflits, on a du mal à s’exprimer sur les sujets qui nous touchent personnellement.

Notre zone d’expression peut s’en trouver limitée. A terme, si l’on reste ainsi, il y a fort à parier qu’on va vivre de la frustration associée à du rejet.

J’ai longtemps connu ces émotions, et je dois encore parfois faire avec. Car se faire entendre et faire savoir ce que l’on ressent, c’est quelque chose d’à la fois indispensable et naturel. En principe du moins.

voix introverti

Si l’on a eu la chance dès l’enfance d’être amené à s’exprimer en toute sérénité, encouragé, alors notre confiance en nous peut s’établir et se renforcer au fur et à mesure que l’on grandit. Et les expériences de vie, chaque fois que nous faisons entendre notre voix, nous permettent de mieux maîtriser celle-ci : je ne parle pas simplement de savoir poser sa voix, mais également de choisir ses mots.

La voix est en effet un outil très puissant pour qui sait s’en servir à bon escient. Elle peut grandement nous aider en tant qu’introvertis.

Même si nous estimons que notre voix ne vaut rien, ni lorsque l’on chante, ni lorsque l’on parle.

Même si nous sommes persuadés que ce que nous voulons dire n’a aucun poids, aucune valeur.

 

LA VOIX, UN OUTIL D’AFFIRMATION DE SOI

voix introvertiC’est pourtant grâce à notre voix que nous pouvons améliorer tout ça : on peut en effet travailler sa prise de parole tout autant que son expression écrite. Les introvertis sont souvent bien plus à l’aise à l’écrit qu’à l’oral et c’est cet atout qui peut servir de tremplin pour en faire de meilleurs orateurs.

La voix peut nous faire souffrir car elle ne révèle pas ce que nous voudrions, elle nous met en situation d’échec, nous rappelle nos limites.

En travaillant notre voix chantée, parlée, écrite, nous pouvons littéralement nous libérer de beaucoup de contraintes tant physiques que psychiques. « La voix est le reflet de l’âme », dit-on. Effectivement, une voix en dit beaucoup sur nous-mêmes, y compris quand elle est comme désaccordée, en dysharmonie avec qui nous sommes profondément.

 

Combien de fois avez-vous pensé que votre voix était ridicule, trop aiguë, trop « bizarre » ?

Quand est-ce que les mots de votre phrase se sont étouffés dans votre gorge, devenant inaudibles pour votre interlocuteur ?

Avez-vous déjà été déçu du peu de conviction que votre voix semblait porter, alors qu’au fond de vos tripes votre discours était très affirmé ?

 

Je rencontre encore parfoiscertains de ces problèmes.voix introverti

En tant qu’introvertie, c’est pourtant la voix qui est ma meilleure amie, mon moyen d’expression favori. Que ce soit par le chant, les mots, la poésie, l’échange dans le calme et la confidentialité… la voix me permet de me montrer telle que je suis.

Beaucoup de mes connaissances sont des introvertis aussi (comme c’est étrange, non ? 😉 ) et plusieurs d’entre eux sont complexés par leur voix. Ils osent donc encore moins s’exprimer J’aimerais vous dire, si vous êtes dans ce cas, que rien n’est irrémédiable, et que le travail sur la voix que j’évoquais plus haut peut s’avérer libérateur sans être au prix d’efforts douloureux. Il n’est pas question de souffrir pour s’exprimer, de forcer sa nature, mais plutôt de profiter de ce moyen extraordinaire qu’est la voix pour créer un mouvement d’ouverture à soi d’abord et tout naturellement aux autres ensuite.

 

Trouver sa voix, sans copier les autres, sans chercher ailleurs qu’en soi. Simplement se sentir bien quand on s’entend, soi-même. Se respecter.

Aime ta voix, apprends à la connaître, tu pourras t’aimer toi et porter aux oreilles des autres ce qui t’anime et te révéler.