corpsus auteure marion dorval

CORP(S)-US

La délicate articulation du je-nous

Le jour où le corps m’a autorisée à parler sa langue…

Corp(s)-us évoque le vécu d’un corps, le mien, de celui d’autres, de leurs perceptions à travers différentes dimensions sensorielles visibles ou intangibles.

Cet ensemble est une tentative pour faire résonner à travers les mots du corps ce qui fait tissu humain: nos failles, nos secrets, nos désirs. Notre vécu intime.

A travers ces témoignages poétiques et incarnés, nous retrouvons ce sentiment vital d’appartenance qui nous fait dire: « moi aussi, j’ai ressenti cela, quelqu’un a enfin compris ce que j’ai pu vivre. Donc je fais partie d’un tout, je ne suis plus seul. Je suis dans la trame du vivant parce que je ressens.»

Cette délicate articulation du je-nous contient la promesse d’un monde moins parcellaire et plus unifié dans l’interdépendance, grâce aux mots du corps.

De la rage, de la tendresse, de la joie et plein d’échos du vivant sensible et infini.

Extrait :

Le jour où le corps m’a autorisée à parler sa langue.

Je m’en souviens : ces éclats contenus qui se sont mis à se faire sentir sous ma peau.

Le jour où j’ai compris que parler ses mots était lui rendre vie, j’ai commencé le travail.

On se sent comment dans le corps des autres? Personne n’en parle. J’ai tu beaucoup de mes réponses pour que mon corps-tête ne chiffonne personne. J’ai replié et replié les réponses les unes sur les autres, en attendant celles que j’espérais, celles des questions jamais posées, toujours tues.

Et le corps a continué à parler, bavarder. Un corps parlant pour une tête muette. Un corps de plus en plus vivant et tout autour, tous ces corps en écho.

Nous sommes bien plus que chair et os: nous sommes avant tout des fragments en apparence distincts dont chacun recèle des éclats de ce que vivent les autres, humains ou non, morts ou vivants.

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even apply custom CSS to this text in the module Advanced settings.

Etes-vous prêts à entendre nos corps? 

Ceci n’est pas une injonction

ceci n’est pas une revendication

Plutôt une invitation venant de nos corps mêmes

de ceux des autres tous règnes et dimensions

inclus, passé présent futur

pour les reconnaître et en prendre soin

soin de nos histoires, soin de nos traversées

petites douleurs, grandes joies, et l’inverse

ici et là, en points disséminés reliés croisés

Extrait : JE SUIS CE GENRE DE CORPS.

Je me réveille avec le poids de toutes mes vies précédentes aux chevilles. (…)

Mon esprit refuse de se laisser aller à la nonchalance, alors mon corps se serre fort pour aller dans son sens, tandis que ma peau réclame une autre peau qui effacerait rien que par un doux contact ces sensations altérées. (…)

Combien d’efforts juste pour s’abandonner à l’idée que je n’ai rien à prouver, aucun effort supplémentaire à faire si ce n’est d’être ?

Combien de temps pour ne pas me sentir faible à cause de cette société qui ne veut pas qu’on soit vulnérable dans sa chair ni dans ses émotions ?

Pourtant, certains matins, je me sens Isis pour de bon.

Fière, digne, conquérante et légère. (…)

Aimer les corps défaillants les corps rayonnants où s’engouffre le reflet éblouissant de l’altérité. »

marion dorval auteure corpsus extrait 2
corps saturés

Extrait: MANIFESTE POUR DES CORPS-VOIX LIBRES

Commencer à écouter son propre  corps, c’est entendre le monde entier murmurer ce qu’il vit dans sa chair.

C’est entamer ce travail qui relie enfin corps et esprit, individuel et collectif, et tous les principes antagonistes.

Les échos des corps sont une voie, un chemin pour enfin réaliser qu’il y a une unité à toucher quelque part, bien au-delà des divisions de toutes sortes.

Je me pose souvent la question: faut-il donc avoir été touché dans sa propre chair pour compatir à la douleur de l’autre, aux envies de l’autre corps, aux besoins de l’autre corps, quand ils nous semblent si éloignés de notre propre vécu? (parce que sinon c’est si facile de dire « oui tu as raison de choisir ceci.cela pour ton corps, oui moi aussi je me sens comme toi »)

Si j’écoutais mieux ce que mon propre corps réclame, est-ce que je ne serais pas en mesure de moins juger ce que l’autre veut.peut ou ne veut.peut pas faire du sien?

marion dorval auteure

Marion Dorval est une artiste auteure hybride vivant en France.

Elle est la fondatrice de Mémovoix, pratique holistique et créatrice pour oser sa voix.e.

Elle publie chaque mois en ligne Les mots doux et puissants, lettres intimes destinées à réveiller, réconforter, révéler à eux-mêmes ses lecteurs. Elle anime un podcast intitulé Processus créatif de vie.

Toucher. Vibrer. Résonner résume l’ensemble de sa démarche artistique et personnelle, qui relie l’intime à l’universel.