J’accompagne par l’expression créatrice tous ceux qui souhaitent accéder à la liberté d’être enfin eux-mêmes.

Naturellement, j’aime découvrir des personnes qui ont elles-mêmes fait ce chemin.

Dans cette série d’entrevues, je suis allée à la rencontre de créateurs atypiques et inspirants.

J’espère que chacun d’eux vous donnera l’envie de vous lancer dans une pratique créatrice pour oser davantage être vous, sans la peur du regard des autres. 

 

A la rencontre d’Edith, fée marraine…

oser se dévoiler

Bonjour je suis Edith Beauchemin, maman de 3 garçons, passionnée de création, de jeux de rôle et des univers fantastiques. Je suis aussi la Fée Marraine de Quête Acceptée qui crée des bijoux magiques pour vous accompagner dans vos épreuves quotidiennes en devenant le héros de votre histoire.

 

  • Pourquoi as-tu choisi de faire de la création de bijoux magiques ton métier à part entière ? 

En fait, je n’avais jamais pensé être entrepreneure dans la vie. J’ai été inspectrice en bâtiment dans des municipalités pendant 9 ans. Mais ma dernière année s’est très mal passée au point où j’en suis tombée malade et j’étais incapable de retourner au travail. À ce moment-là, créer des bijoux, c’était à peu près la seule chose concrète que je pouvais faire de mes journées. Ça m’a permis de tout remettre en perspective et de réaliser que je ne voulais pas être inspectrice toute ma vie. 

Voilà plus de 12 ans que je fais des jeux de rôle (style Donjons et Dragons et du Grandeur Nature). C’est comme un mixte entre de l’improvisation, du théâtre et c’est vivre une histoire en en faisant partie et en pouvant influencer le cours des événements. J’adore ça !

Alors, Quête Acceptée est un peu la jonction de deux passions : la création de bijoux et les jeux de rôle, l’univers fantastique. C’est aussi l’expression de mon empathie : les problèmes que les gens vivent me touchent profondément alors, je pense que la magie de mes bijoux n’aurait pas pu être destinée à autre chose qu’aider les gens à traverser leurs épreuves.

 

  • As-tu eu peur de montrer ce que tu créais? 

Non je suis généralement satisfaite de ce que je crée et fière de mon travail. De temps en temps, il y a des modèles que je n’arrive pas à faire ou que ça ne donne pas ce que je voulais, mais ce n’est pas grave.

D’un autre côté, j’ai toujours été plutôt timide et vraiment nulle à l’école pour faire des présentations orales. Faire des jeux de rôle en incarnant des personnages qui ne sont pas mal à l’aise ça m’a beaucoup aidée à vaincre ma timidité. 

Les premières fois où j’ai tenu un kiosque, j’ai dû beaucoup prendre sur moi pour dire bonjour et parler aux visiteurs. Il fallait vraiment que je me parle et que je me souvienne qu’ils étaient là pour qu’on discute avec eux, que je ne leur taperai pas sur les nerfs. Puis, je me suis souvenue qu’au fond de moi, j’étais aussi une barde, ce personnage que j’avais tellement joué et qui n’avait peur de rien et que le public adorait. Ça m’a beaucoup aidée. Aujourd’hui, je peux parler à mes clients sans gêne (quand même un peu, mais je la surmonte) pendant longtemps et j’arrive à parler librement.

  • Est-ce que tu te sens ou tu t’es déjà sentie différente des autres ? Comment le vis-tu ou l’as-tu vécu ?

Oui et pourtant, je pense que la différence c’est une force. Je pense qu’on est tous différents et c’est ce qui fait que la vie est riche et intéressante. J’aimerais tellement qu’on arrête de se demander d’être toujours parfaits et qu’on ne s’oblige pas à rentrer dans le moule.

Je déteste la discrimination et le rejet, je trouve qu’il n’y a rien de pire pour quelqu’un et c’est injuste. J’aimerais tellement qu’on se laisse être soi-même, qu’on l’assume et qu’on se fiche un peu plus du regard des autres.

  • Au quotidien, qu’est-ce que ça t’apporte de créer? En quoi est-ce  que ça influence ton rapport aux autres, ta vision de la vie ?

Pour moi, créer c’est d’abord un loisir, une façon de me détendre et chasser le stress. Je finis pas mal toutes mes journées en créant des bijoux avant de me coucher et ça m’aide à mieux aller dormir.

L’imagination aussi c’est une grande partie de ma vie. Le jeu de rôle, c’est vraiment un tout autre niveau puisque je peux maintenant entrer dans l’histoire et la vivre à fond. Ça me permet vraiment de décrocher et d’explorer celle que je pourrais être.

 

  • A ton avis, en quoi le fait de créer peut nous aider à nous sentir  plus proches des autres ?

Je pense qu’on connecte souvent avec les gens d’abord par nos passions, par les intérêts qu’on a en commun. Quand on pratique une activité couramment ensemble ou qu’on partage un sujet qui nous passionne, c’est là que se créent les liens et que naissent les amitiés. 

  • Ton plus grand plaisir quand tu crées ?

J’aime quand j’ai un projet dans la tête, mais je ne sais pas par quel bout le prendre. Parfois, je vais même le mettre de côté parce que je ne vois pas comment je vais le faire. Puis je m’y mets et c’est généralement encore plus beau que je l’imaginais. Là, je suis vraiment fière de moi.

Depuis que je crée des bijoux magiques pour accompagner les autres dans leurs difficulté, c’est de voir des gens les porter réellement à tous les jours et qu’ils me disent que ça les aide à tenir le coup, à faire des changements dans leur vie. Je me sens particulièrement privilégiée de leur apporter autant et d’avoir une place spéciale dans leur quotidien.

 

  • Ta devise ? 

J’ai plutôt une question : Si tu pouvais changer ta vie avec un peu de magie, qu’est-ce que tu changerais ?J’adore ces histoires dans lesquelles il ne suffit que d’un petit brin de magie pour tout changer et c’est ce que je souhaite apporter au monde. Plutôt qu’attendre qu’Hagrid vous apprenne que, si vous ne vous sentez pas toujours à votre place dans ce monde, c’est normal, c’est que vous appartenez à un monde magique et que Poudlard vous attend, j’aimerais vous faire redécouvrir la magie qui est déjà là dans nos vies.

  • Que dirais-tu à quelqu’un qui pense ne pas être créatif, qui n’ose pas se lancer dans une activité créatrice ?

«Practice makes better» ou c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Bien sûr, avoir un sens artistique ça aide, mais en fait, on devient réellement talentueux parce qu’on s’y met régulièrement. Peu importe le domaine, ces artistes qu’on admire ont tous commencé par être poches au départ. Donne-toi le temps et pratique souvent.

  • Veux-tu faire passer un message en particulier ?

Selon moi, la vie, ce n’est pas toujours facile, c’est même parfois vraiment difficile. Je pense qu’on est nombreux à espérer s’améliorer, changer le quotidien. Mais je trouve qu’on se prend souvent la tête avec plein de choses qui prennent beaucoup trop d’importance pour ce qu’elles sont réellement et on oublie que notre vie nous appartient. J’aime mettre de la magie et du jeu dans vos vies pour vous rappeler que c’est correct d’être imparfait et qu’il faut prendre le temps de s’amuser et de vivre ses passions parce qu’au final, la vie ça passe vite !

 

Merci à Edith d’avoir partagé son parcours et sa vision de la créativité!

 Pour découvrir ses créations rendez-vous  ici:  Redeviens le Héros de ton histoire et fais de ta vie une Aventure sur queteacceptee.ca

Photos et créations: Edith Beauchemin

Marion Dorval
Qui suis-je ?

Je suis Marion Dorval.

J’aide les personnes sensibles et atypiques à oser exprimer leur voix et prendre leur place avec douceur et justesse parmi les autres.  Après longtemps souffert d’un sentiment de décalage permanent avec les autres, je mets enfin en oeuvre ce qui me tient à coeur depuis toujours : partager qui je suis vraiment, sans porter de masque, sans me couler dans un moule, et m’exprimer en laissant de côté la peur et le perfectionnisme. Ma mission? T’accompagner à découvrir ta voix(e) et à t’ouvrir des portes insoupçonnées pour plus de facilité à aller vers les autres en étant toi-même!

                       Marion