Extrait de Les mots doux et puissants d’avril 2022. Ce texte est un poème de mon dernier livre CORP(S)-US.

A-ème-o-u-air (extrait 1ère page)

 

Tu es l’enfant perdu et le monde se déchire.

Le tien ressemble parfois à cela aussi.

Entre celui que tu étais et celui que tu deviens,

entre ce que tu montres de toi plein d’avantages,

ce que tu caches, que tu retiens,

s’amoncellent des vies entières.

Des bribes de paix ici et là redonnent espoir

quand tu laisses ta voix entrevoir

vraiment les failles vraiment les doutes

ce qui fait que tu te sens en déroute

malgré une vie sous contrôle

échanges régulés, façades éclairées,

habitudes cadrées.

Sont-ils légaux?

Sont-ils si nombreux en toi à vouloir

te faire apparaître sous ton meilleur jour?

Pourquoi cette quête de pouvoir en toi-même?

N’es-tu pas capable de te dire « je t’aime »?

Sans rien attendre, sans rien prouver…

enfin te laisser aimer par ton propre corps,

par ta propre voix.

Tu es l’enfant aux bras tendus

qui appelle l’amour perdu

de mille vies éparpillées

aux coins de ton corps

Où est ton territoire?

Dans une vitrine ou dans un chiffre?

Aurais-tu peur qu’on te déchiffre?

(…)

Pour lire la suite du texte, abonnez-vous aux Mots doux et puissants

ou commandez mon livre.

Touchant. Vibrant. Inspirant.