oser s'exprimer, se reconnecter à soiPour se sentir en reliance avec les autres, avoir ce sentiment d’appartenance à un réseau, encore faut-il bien savoir comment on fonctionne. Avoir le haut débit en soi c’est pouvoir mieux communiquer avec les autres grâce à une bonne connaissance interne de qui nous sommes vraiment.
Parce qu’on se perd trop souvent et qu’on oublie où sont les choses essentielles pour nous, je vous partage 3 pistes pour rester connecté à vous-même et vous autoriser ainsi à communiquer en étant plus proche de votre nature profonde.

 

Comprendre et respecter ses besoins

Savoir ce qui est bon pour soi, respecter son rythme et pouvoir s’exprimer librement sont des ingrédients indispensables pour ne pas s’oublier.

Je me sens en relance quand je sens mes besoins profonds, je les détecte et je sais les nourrir du mieux que je peux. Mes besoins vitaux dont font aussi partie mes propres besoins en sommeil, silence, socialisation, émulation, contact avec des sources d’inspiration dans la nature ou dans l’art…

Je me sens en reliance quand je peux exprimer mes besoins, sans éprouver de honte, de culpabilité. Et si je ne peux pas les combler, je me rapproche de ce qui me fait du bien: si c’est compliqué de trouver une heure de temps libre, alors je décide consciemment de m’accorder un quart d’heure. Si possible, j’évite de me dire que c’est le minimum: je me dis plutôt que ces quinze fois soixante secondes, je vais les savourer sans me préoccuper du reste.

Je n’oublie pas de retourner régulièrement vers ce qui me vivifie, me met en joie et me donne envie d’aller de l’avant. Si j’ai délaissé mon activité favorite ces derniers temps, ma 4G me le signale à temps, afin d’éviter une déconnexion totale qui ferait descendre mon tonus interne en flèche!

 

Rester soi-même sans jouer un rôle

Est-ce que je souhaite vraiment me relier au modèle qu’on me propose? N’y a-t-il pas là plus une volonté de se conformer pour éviter de chercher ce qui me correspondrait parfaitement, que moi seul peut définir? Les offres sont pléthoriques: le monde me propose quantité de solutions pour être plus en forme, plus compétitif, plus épanoui, plus créatif…

Si j’essaie simplement d’être moi, ce qui est facile mais complexe, alors j’opte pour un chemin qui me mènera vers plus d’harmonie avec moi-même et avec les autres . J’aurai le débit maximal, celui qui fait couler entre tête, coeur et corps, un sentiment d’harmonie, celui-là même qui est suffisamment fort pour me permettre de rester debout et confiant quand les pannes surviennent…

 

Pratiquer régulièrement ses rituels essentiels

Je me demande moi aussi comment je faisais avant, et quand ça ne marche pas ou pas comme je veux, quand des obstacles se présentent à moi, je me rends compte comme c’est précieux de savoir quel est mon point de reliance. Expérimenter et connaître ce sentiment d’être dans le juste pour soi-même, sans intentions particulières, sans objectifs autres qu’exister là maintenant.

Je me sens reliée quand je ressens le manque et que j’entends cette petite voix au fond de moi qui me dit « ça fait un moment que tu as laissé en plan ce morceau de piano » ou bien « j’ai l’impression que ton histoire ne verra jamais le jour ». Et le sentiment de malaise, d’être dérangé parce qu’au fond on voudrait continuer à se laisser aller, fait parfois place à la gratitude de voir que les alertes de ma 4G fonctionnent bien. Alors, faire un petit pas, tout petit, pour reprendre la connexion avec soi, demande un effort mieux accepté.

Avez-vous identifié vos besoins profonds et les moyens de vous relier à vous-même? Dites-le moi en commentaire!

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer