éponge à émotions hypersensible

Est-ce qu’il t’arrive parfois, ou souvent, de te retrouver dans les situations suivantes:

– tu te sens submergé par tes émotions?

– tu ressens très fort les choses, les personnes, les lieux au point de ne plus pouvoir passer à autre chose?

– tu mets beaucoup de temps à revenir à ton calme intérieur

– tu passes très vite d’un extrême émotionnel à l’autre comme sur des montagnes russes?

Tu es une éponge à émotions. Et ce n’est pas grave. Ici, il n’est pas question de changer ta nature ni ton fonctionnement. Aucune émotion n’est bonne ou mauvaise en soi: chacune a sa raison d’être.

  • Que se passe-t-il au juste quand on absorbe trop d’émotions?
  • Comment faire pour rester une éponge émotionnelle mais ne plus en souffrir?

Une éponge à émotions, qu’est-ce que c’est?

Comme l’éponge, on se gonfle de tout ce que l’environnement nous donne à vivre. Tu vis tes émotions de façon très intense et tu ressens également celle des autres: double dose. Tu arrives alors à saturation, tout comme l’éponge devient pleine d’eau. C’est le signe que tu as dépassé ta limite d’absorption des émotions.

Il est nécessaire d’essorer l’éponge  pour l’utiliser à nouveau, tout comme il est fondamental que tu puisses extérioriser tes émotions. L’éponge ne peut plus jouer son rôle si elle n’est pas essorée.

C’est seulement après que l’éponge peut reprendre forme, tranquillement. Nous avons intérêt nous aussi à laisser partir ces émotions pour faire place à d’autres expériences, en nous ménageant une pause.

Reprends conscience de ton corps

C’est difficile de savoir ce qui nous arrive: parce que lorsqu’on se sent mal, c’est que la dose émotionnelle a été trop forte. Il est trop tard pour arrêter le flux émotionnel. Tu es gorgé d’émotions comme une éponge pleine d’eau.  Mais ce n’est pas trop tard pour prendre conscience de ce que tu ressens:  qu’est-ce qui parle au niveau de ton corps? Le corps se manifeste et ainsi tu peux te sentir

noué au niveau du plexus

oppressé au niveau de la poitrine

spasmé au niveau du ventre

– avec un noeud dans la gorge

– avec le coeur prêt à exploser

– … la liste est loin d’être exhaustive.

Observe tes sensations physiques. Elles t’indiquent les limites au-delà desquelles tu te sens mal avec tes émotions. Se remettre à l’écoute du corps est une étape indispensable et ce n’est pas la peine d’aller plus loin tant qu’on n’a pas acquis ce réflexe de se reconnecter à soi.

Prends 30 secondes une ou plusieurs fois par jour pour revenir à tes sensations physiques et vérifier où tu en es par rapport à ton seuil limite.

Grâce à quelles sensations sais-tu que tu approches de la goutte d’eau qui va faire déborder le vase?

Laisse s’exprimer jusqu’au bout tes émotions

Laisse-toi le temps d’exprimer ce que tu ressens pour mettre de la distance et ne plus te sentir envahi par ce que tu ressens ou ce que ressentent les autres autour de toi.

Ecris, parle à voix haute, sans retenue, tout ce qui te traverses. Petit à petit, si tu pratiques régulièrement, tu deviendras capable d’affiner tes observations et de nommer plus précisément tes émotions. Cela t’aidera à prendre davantage de recul et à comprendre que tu n’es pas identifié à tes émotions: elles ne font que te traverser. Laisse le courant passer…

Tu peux également t’aider des pratiques créatrices, comme ce que je mets en place autour de la voix. C’est l’occasion de pouvoir retrouver un espace-temps pour être complètement toi-même, lâcher prise sans te censurer, laisser sortir ce qui demande à s’exprimer et que tu retiens en toi.

Fais la place au silence pour faire revenir le calme intérieur

Si tu viens de vivre un épisode de montagnes russes émotionnelles, il te sera indispensable de recharger tes batteries. Car être une éponge émotionnelle c’est aussi dépenser beaucoup d’énergie pour masquer ce qui nous tracasse ou nous envahit. C’est continuer à avancer, à vivre, tout en portant une charge très forte en soi. Alors quand tu as laissé la possibilité à tes émotions de s’exprimer pleinement, n’oublie pas de faire une pause.

Le silence est l’allié du calme intérieur: pour ménager ton hypersensibilité, il est fondamental que tu puisses faire le vide pour te sentir prêt par la suite à accueillir de nouvelles émotions.

Evite de replonger dans un quotidien effréné dès que tu sens que la vague d’émotions est passée. La dispersion ne ferait que t’entrainer à nouveau dans un tourbillon d’émotions.  Prendre le temps de méditer, ou d’avoir des pratiques se rapprochant de la méditation, permet de finir d’essorer l’éponge émotionnelle et de se sentir comme lavé, régénéré. Ménage-toi des temps de calme le plus régulièrement possible pour apaiser ces montagnes russes émotionnelles.

Pour vivre ta nature d’hypersensible plus sereinement, oser être imparfait et authentique, prendre ta place en respectant ta nature profonde, découvre le guide: